lundi 5 juin 2017

Cappuccino à Ramallah de Souad Amiry

"Cappuccino à Ramallah" de Souad Amiry est un journal de guerre qui se dévore en deux heures. Souad, une architecte palestinienne, habitant non loin de la résidence où vivait retranché feu Yasser Arafat,  nous raconte la vie durant les incursions successives de l'armée israélienne.  Elle nous  peint   son quotidien ainsi que celui d'une bonne partie de la population palestinienne vivant à Ramallah  durant la période allant du 4 novembre 2001 et le 26 septembre 2002. Un quotidien dramatique caractérisé par le  vacarme des tirs et des chars,  les cadavres non-identfiés déposés dans les hôpitaux, le couvre-feu, les portes défoncées sous les coups de boutoir des soldats israéliens, les voitures aplaties par les chars de l'occupation, les coupures de l'éléctricité, le doute, et la douleur . L'ami des enfants d'une amie, dont on découvre la dépouille dans un hôpital. La ville de Napoulse regorgeant d'histoire  totalement détruite! 
Des images horribles et horrifiantes ! Mais aussi la vie qui continue ! Certaines chansons, des anecdotes ...des fleurs et des plantes...Un parfum  et des bijoux... des vêtements aussi ! L'amour et la vie ! 




Le livre est très émouvant. On ne peut pas sortir indemne et indifférent après sa lecture. Il raconte la lutte au quotidien pour des actes simples de la vie. Il raconte la lutte pour la survie! 
Il lève le voile sur les horreurs de la guerre et de de l'occupation.C'est toute une leçon de vie! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire